Retour de chariot

Par défaut

Oh oui, dis donc. J’ai presque envie, chère Victoria, d’activer un bruit de machine à écrire sur mon clavier, comme une vieille Underwood qui cliquetterait d’envie, à dresser ses pales, à huiler ses boutons.

Il est rare, tu le sais, que vie nous donne ces affinités sélectives comme si toujours alors que pas une semaine ne s’est écoulée depuis notre premier Shelby.  Et ta chatte, si spontanée hier – #citationsauvage- m’a tant fait rire que j’ai des crampes à la mâchoire, d’y penser simplement. Comment donc cette merveille a pu se produire, ce fragile instant, parfait ?  Tu vois, pour ça, pour ta journée de décrisse, pour mes deux mois d’exil, je souris.

Alors explorons, explorons les nymphes volubiles, les rosaces timides et les indécentes liqueurs, gageons que mots nous porteront sur des rivages où les gays ont l’éthique qui flanche parfois, où la liberté d’être numérique ou charnelle importe plus que nos noms de baptême. Crois-tu qu’écrire le sexe soit obligatoirement indécent ?

Je t’embrasse,

Nora

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s